LA PERSE :

au coeur de l'iran

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

LA PERSE :

au coeur de l'iran

Les récits enflammés des innombrables voyageurs qui depuis des temps immémoriaux ont sillonné la PERSE à dos de chameau ou en 2 cv ne peuvent qu’encourager à découvrir, aujourd’hui, l’IRAN.

9000 ans de civilisation, une histoire fastueuse, une culture des plus raffinées ont patiemment façonné cette contrée mystérieuse et donné naissance à un peuple dont l’identité et le sens de l’accueil sont exceptionnels.

Près d’un an de séjour sur place, 7 voyages et 60.000 km parcourus en 4x4, de villes impériales en caravansérails, ont permis à Robert-Emile CANAT d’appréhender cet univers méconnu et fascinant.

Des avenues encombrées de Téhéran aux déserts de sable et de sel, des montagnes du Kurdistan à la place royale d’Ispahan, de Bam à Persépolis, le réalisateur nous emmène à la découverte de sites légendaires et de lieux mythiques, à la rencontre de nomades, d’étudiants, d’artistes, de paysans, de chameliers ou d’artisans…

Robert-Émile Canat nous révèle, ainsi, tout ce qui fait l’originalité de l’âme perse immémoriale et nous propose un témoignage passionnant sur les réalités de l’IRAN d’aujourd’hui.


Quelques images en avant-première :

Le conférencier :

Aux côtés de la Rome antique, d’Athènes et de Cathay la Magnifique, la civilisation perse est un des socles fondateurs des sociétés humaines du monde d’aujourd’hui.

Au-delà de la magie qu’exercent, sur tous les esprits, les contes persans des Mille et Une Nuits, Robert-Emile CANAT a toujours gardé en mémoire le souvenir ébloui de ces cours d’histoire du collège durant lesquels étaient évoquées la grandeur et la magnificence de l’Empire perse.

Après sa trilogie chinoise – «HONG KONG, Chine Extrême», «MACAO, Parfums de CHINE», «CHINE, l’Âme du Dragon» – et un détour enchanteur par la Cité des Doges – «VENISE, la Sérénissime»-, il était, donc, inévitable qu’il ait, un jour, l’idée, poussé par son irrépressible curiosité, de pointer l’objectif de sa caméra sur l’IRAN.

Ainsi naquit un projet, souvent qualifié de farfelu et audacieux, qui prit forme, pourtant, après quelques mois d’une préparation méticuleuse et la rencontre fortuite d’une franco-iranienne passionnée à l’idée de faire découvrir son pays particulièrement mal connu ! Au fil des séjours et des tournages, les difficultés rencontrées, souvent bien différentes de celles qui étaient prévues, furent balayées par le sens exceptionnel de l’accueil et de l’hospitalité du peuple iranien... à qui est dédié le film «la PERSE, au cœur de l’IRAN» !